Les sites miniers (Mont-Wright et Fire Lake)

Le complexe minier de Mont-Wright et la mine de Fire Lake sont exploités jour et nuit, 365 jours par an, pour produire plus de 26 millions de tonnes de concentré de minerai de fer par an.

Plus de 1000 employés travaillent sur les deux sites pour réaliser toutes les opérations, de l’extraction du minerai brut au chargement des trains de concentré, en passant par la concentration de la matière brute et l’entretien des gigantesques équipements. Le personnel qui œuvre à Mont-Wright vit principalement dans la ville de Fermont. Fire Lake emploie une cinquantaine de personnes qui travaillent en alternance.

Le complexe minier de Mont-Wright

Ce secteur d’AMEM comprend une mine à ciel ouvert, des équipements miniers surdimensionnés, le concasseur, le concentrateur, d’immenses ateliers d’entretien, un entrepôt de pièces imposant et un système de chargement des trains.

La mine

La superficie de la mine représente 24 kilomètres carrés. Les ressources minérales y sont de 5,6 milliards de tonnes de minerai et le plan minier actuel s’étend jusqu’en 2045. D’autres plans sont à l’étude pour augmenter la production de concentré et poursuivre l’exploitation minière.

Il faut généralement extraire 2,6 tonnes de minerai brut du sol pour produire une tonne de concentré de minerai de fer. Selon un plan prédéterminé, les opérateurs de foreuses percent de profonds trous de 16 mètres. Ces trous sont remplis du mélange explosif qui permettra de fracasser le roc par sautage.

Une fois la roche fragmentée par sautage, elle est chargée dans des camions géants par de puissantes pelles. Le godet de certaines atteint 60 verges cubes et trois à quatre pelletées suffisent pour remplir nos plus gros camions, des 400 tonnes, les premiers à faire leur entrée au Québec.

Le concasseur

Quotidiennement, les conducteurs des camions de production effectuent quelque 900 voyages à la mine, la plupart jusqu’au concasseur. Ils vident leur benne dans l’un des deux concasseurs giratoires, lesquels morcellent grossièrement la roche à environ 20 centimètres de diamètre. La matière brute concassée est acheminée par convoyeur au concentrateur, dans les silos d’entreposage.

Le concentrateur

Le concentrateur comprend 8 silos pour recevoir en continu la matière brute qui a été concassée au concasseur. Les blocs contenus dans les silos sont acheminés vers l’un des sept broyeurs autogènes : les blocs de minerai se broient en s’entrechoquant les uns sur les autres. À la sortie des broyeurs, les particules sont tamisées par vibration. Les particules trop grosses sont retournées au broyage et les autres sont dirigées vers les circuits de spirales pour l’étape de concentration.

Les 8500 spirales permettent d’augmenter la teneur en fer du minerai brut, selon le principe d’une centrifugeuse : un apport d’eau permet de séparer par gravité les particules de fer qui sont plus lourdes que les résidus. On obtient du concentré dont la teneur en fer est supérieure à 66 %, tandis que les résidus (principalement de la silice, mieux connue comme du sable) sont acheminés au parc de confinement qui sera restauré à la fin de l’exploitation minière.

Une fois le concentré de Mont-Wright purgé de son eau, il est acheminé au silo de chargement des trains qui le transportent à Port-Cartier, à raison de quatre à cinq convois par jour.

La mine de Fire Lake

À 55 kilomètres au sud du complexe minier de Mont-Wright, la mine à ciel ouvert de Fire Lake est en exploitation depuis 2006. D’abord exploité sur une base semi-annuelle, le site produit à l’année depuis 2012. La teneur en fer du minerai qui y est extrait est supérieure à celle de la mine de Mont-Wright. L’apport de ce minerai a un rôle d’importance dans l’augmentation de la production de l’entreprise dans les années à venir.

Fire Lake est un site d’extraction minière, sans concasseur ni concentrateur. Les activités de la mine se déroulent comme à Mont-Wright, sauf que les équipements miniers sont de plus petites dimensions.

Tout le minerai brut de Fire Lake est acheminé à Mont-Wright par train en moyenne quatre fois par jour. Les convois d’une soixantaine de wagons empruntent le segment ferroviaire qui relie Fire Lake au chemin de fer principal. Les tonnes de minerai brut de cette mine sont déchargées, concassées et concentrées au complexe minier de Mont-Wright. Le concentré obtenu est lui aussi transporté par train vers Port-Cartier.

Dans les années à venir et étant donné la qualité du minerai extrait de Fire Lake, le tonnage extrait est appelé à augmenter.